Que faire en cas de sécheresse oculaire ?

sécheresse oculaire

Si vous êtes atteint d’un syndrome de l’œil sec, voici quelques conseils simples à appliquer au quotidien. Ils permettront de soulager vos symptômes.

Le niveau d’hydratation influence-t-il les signes de sécheresse oculaire ?

De manière générale, une hydratation abondante est nécessaire. Il est recommandé de boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour, si vous êtes un adulte en bonne santé. Le film lacrymal est, en effet, majoritairement composé d’eau.

Peut-on agir sur son environnement pour réduire les signes de sécheresse ?

Il est conseillé d’éviter les environnements climatisés et les courants d’air. L’air sec, surtout s’il est projeté vers le visage, peut accentuer l’évaporation des larmes. Il est donc recommandé de ne pas s’asseoir face au souffle d’un ventilateur ou d’un appareil de climatisation, notamment à son poste de travail. L’air très sec et filtré a tendance à aggraver les signes de sécheresse oculaire.

Le travail sur écran est-il compatible avec une sécheresse oculaire ?

Pour les personnes qui travaillent sur écran, il est recommandé de garder la ligne des yeux au-dessus du poste. Ainsi, la direction du regard, orienté vers le bas, maintient le globe oculaire au contact de la paupière inférieure et des larmes.

Est ce que les soins et massages des paupières soulagent en cas de sécheresse oculaire ?

Les soins des paupières quotidiens, s’ils vous ont été prescrits, sont indispensables pour réduire les manifestations de sécheresse et préserver la surface oculaire.

Est-il conseillé d’utiliser des collyres lubrifiants ?

En cas de sécheresse oculaire, votre ophtalmologiste prescrira sans doute l’instillation, plusieurs fois par jour, de collyres lubrifiants.
Ils permettent à la fois d’hydrater la surface oculaire et de faciliter la cicatrisation de certaines lésions. Il existe une très grande variété de collyres lubrifiants, dont la composition et les caractéristiques peuvent être très différentes.

Le port de lentilles est-il dangereux en cas de sécheresse oculaire ?

Le port prolongé de lentilles de contact peut aggraver le syndrome sec oculaire. Il est donc primordial de respecter formellement les consignes de port de votre ophtalmologiste et il peut être prudent de limiter la durée de port de vos lentilles.

Le modèle de lentilles prescrit ne doit pas être modifié sans l’accord de votre médecin ; le matériau ne serait alors peut-être plus adapté à votre surface oculaire.

 

Source : Pr. Charif Chefchaouni Mohamed – Ophtalmologue spécialiste des maladies des paupières et voies lacrymales

 

Conseils pour les primo-porteurs de lentilles de contact

Laisser un commentaire